Pourquoi partir étudier l’anglais à l’étranger ?

Juin 20, 2022 | Apprentissage

étudier l'anglais à l'étranger

L’apprentissage d’une langue comme l’anglais est un processus souvent long et qui demande un investissement certain, que l’on ait pour objectif de devenir parfait bilingue ou simplement de pouvoir se débrouiller dans la langue de Shakespeare pour partir en vacances. Même s’il est important de passer du temps dans les salles de classe afin de se familiariser avec les bases de la langue, il va sans dire que le meilleur moyen de progresser rapidement et efficacement reste de partir apprendre l’anglais à l’étranger.

Cette démarche permet non seulement d’apprendre la langue en immersion totale en échangeant avec les locaux à chaque instant de la vie quotidienne, mais aussi de découvrir les aspects culturels de la langue et du pays, éléments difficilement abordables en cours, surtout si le professeur n’est pas natif.

Hormis les progrès linguistiques évidents, l’expérience d’un séjour prolongé à l’étranger est généralement vécue comme enrichissante d’un point de vue personnel. Être loin de chez soi et des siens procure confiance en soi, indépendance, et tolérance. Rencontrer des gens venus du monde entier, mettre en perspective sa propre culture et sa manière de vivre, contribuent à une plus grande ouverture d’esprit. Cela permet donc le développement de nombreuses qualités humaines.

Mais alors, quelles options s’offrent à vous si vous avez décidé de sauter le pas ?

Les échanges universitaires

En tant qu’étudiant, il existe aujourd’hui de multiples possibilités de partir étudier à l’étranger, de par le grand nombre d’universités et d’écoles qui se prêtent au jeu de l’ouverture à l’international en proposant des échanges universitaires de plus en plus variés et accessibles à leurs élèves.

En effet, beaucoup d’institutions sont conscientes des bénéfices qu’un étudiant peut retirer d’un séjour à l’étranger, y compris pour ceux qui ne se destinent à priori pas un métier linguistique (médecine, droit, etc.). De nos jours, chaque domaine d’étude existant contient, de près ou de loin, un aspect international.

Le programme Erasmus plus, lancé en 1994, représente l’échange universitaire actuel par excellence. Son avantage réside dans sa simplicité et son faible coût. Après un processus de candidature (dont les modalités varient selon chaque établissement), vous serez automatiquement inscrits dans l’université d’accueil.

Le programme offre une bourse d’études, sans critères sociaux, bien que certains établissements mettent en place des critères d’éligibilité basés par exemple sur les résultats scolaires. Le montant de cette bourse varie selon le coût de la vie du pays de destination. D’autres aides financières peuvent être proposées par le  CROUS ou bien du conseil régional, renseignez-vous auprès du service des relations internationales de votre établissement qui détient ces informations.

Cependant, ce programme se limite aux 28 pays membres de l’Union européenne, auxquels s’ajoutent l’Islande, la Turquie, la Norvège, la Macédoine et le Liechtenstein. Il n’est malgré tout pas impossible de partir hors Europe, sous réserve que votre établissement ait établi un accord bilatéral d’échange avec une université étrangère.

Étudier dans une université étrangère est une expérience riche et dont vous retirerez de nombreux bienfaits. Sans parler des progrès en langues, cela vous permettra de vous familiariser avec de nouvelles méthodes d’enseignement, ce qui constitue une plus-value pour la suite de votre cursus universitaire. Effectivement, cela vous permettra d’être plus polyvalent dans vos méthodes de travail et d’organisation. De plus, vous partagerez cette expérience avec d’autres étudiants d’échange venant de chaque recoin de l’Union Européenne, ce qui mettra en avant la pluralité des cultures et élargira votre regard sur le monde.

De surcroît, la mention « Erasmus » constitue une valeur ajoutée non négligeable à votre CV, car elle témoignera pour les recruteurs d’un bon niveau de langue et d’une grande ouverture d’esprit.

Partir travailler à l’étranger

Si vous n’êtes pas ou plus étudiant, ou que votre établissement ne propose pas d’échange universitaire, d’autres options s’offrent à vous. Par exemple, vous pourriez profiter d’un congé ou de vacances d’été pour partir travailler à l’étranger. De nombreuses agences proposent différents services comme vous trouver un emploi à l’étranger et vous faciliter les démarches administratives, moyennant des frais.

Vous pouvez également vous tourner vers des sites tels que ESL, WorkAway ou WOOFING. Ces derniers mettent en relation les futurs travailleurs avec des particuliers ou bien des entreprises.

Le travailleur accomplira généralement certaines tâches en échange du gîte et du couvert, et même parfois avec une petite rémunération à la clé. Les tâches sont très variées : aide à domicile, garde d’enfants, travail agricole, restauration… Ce ne sera sans doute pas le travail le mieux payé de votre carrière, mais l’immersion linguistique et culturelle sera totale, et vous ferez sûrement de belles rencontres.

Cours de langue à l’étranger

Enfin, l’option à privilégier si vous avez des difficultés en langue et souhaitez vous améliorer rapidement consiste à partir prendre des cours à l’étranger, tout en vivant dans le pays de la langue en question. Le programme de ces séjours linguistiques est souvent intense, avec en moyenne 30 heures de cours par semaine, mais le jeu en vaut la chandelle.

La plupart des organismes proposent différents programmes de cours, d’intensités variées, effectués en fonction des différents niveaux, ou focalisés sur la préparation à un examen, comme le TOEFL par exemple. Les atouts principaux de cette option sont le coté cadré et scolaire de l’apprentissage qui vous permettront de reprendre les bases et de voir votre ligne de progression dès le court terme, couplé à la vie quotidienne dans une langue qui ne vous est pas innée, sans oublier le côté dépaysant d’une nouvelle routine à l’étranger.

À retenir

Sortir de sa zone de confort et de son cadre habituel de vie peut être un peu inconfortable au début, mais les souvenirs et les progrès en langues qui en résulteront seront inestimables. Vous pourriez même vous découvrir une nouvelle passion et décider de vous orienter vers un métier en rapport avec les langues !

Suivez-nous et découvrez d’autres articles sur les nouvelles tendances et autres sujets similaires…

Une question ?

Nos gestionnaires de projets sont à votre disposition. Contactez-nous dès aujourd’hui pour obtenir de plus amples informations ou un devis gratuit.

Chercher