Exporter Au Royaume-Uni

Confier ses traductions à un professionnel dans le cadre d’une stratégie d’exportation performante vers le Royaume-Uni

L’année 2019 s’approche, et avec elle le projet d’exporter outre-mer se concrétise pour de nombreuses sociétés belges. On peut se demander alors, comment communiquer les atouts de son produit destiné à être exporté au Royaume-Uni de la manière la plus convaincante possible ? Vous connaissez votre marchandise ou service mieux que quiconque, cependant, en vanter ses mérites tout en incorporant l’identité culturelle du pays importateur est d’une tâche complexe qui nécessite d’être confiée à un professionnel.

Avec une valeur d’exportation à l’étranger de plus de 429 milliards en 2017, la Belgique se positionne comme un des pays les plus ouverts d’Europe. De surcroit, cet avantage ne cesse de se prononcer comme en témoigne la croissance positive de 4,9 % des exportations vers l’étranger entre 2016 et 2017.

Que votre business opère ou non dans les secteurs de l’économie belge les plus exportateurs tels que la production d’équipement, de machines, de substances chimiques, de diamants ou de chocolat ; vous pourrez certainement bénéficier de l’augmentation des importations en provenance du Royaume-Uni.

En 2017, le Royaume-Uni a importé 36 milliards d’euros de biens d’origine belge, représentant une croissance de près de 5 % depuis l’annonce du referendum britannique sur l’adhésion à l’Union européenne.

Un récent rapport du bureau d’étude américain, Common Sense Advisory, stipule que 72 % des consommateurs préfèrent acheter un produit présenté dans leur propre langue. D’autre part, la langue constitue un facteur plus décisif que le prix, selon 56 % des sondés. Incontestablement, une traduction menée avec succès peut améliorer vos ventes ainsi que vos marges de profitabilité.

En règle générale, les entrepreneurs réagissent de deux manières face à ce constat, ils sous-valorisent les compétences nécessaires à la réalisation d’une traduction de qualité et sous-estiment son coût.

Ainsi, il arrive souvent qu’un proche, ou un collaborateur se soumette à la tâche de traduire les documents commerciaux de l’entreprise, donnant ainsi potentiellement lieu à des erreurs lourdes de conséquences.

Il est difficile pour un néophyte de caractériser adéquatement la culture du pays importateur, et de la refléter dans la traduction finale de manière naturelle. Par exemple, on trouve fréquemment dans les messages promotionnels de ces sociétés des amalgames entre l’anglais américain et britannique ; une maladresse, certes, mais qui ne passera pas inaperçue au Royaume-Uni !

S’adresser à un professionnel permet d’adapter votre contenu aux formes, usages, normes et conventions d’un public spécifique et de s’assurer qu’il répond à des objectifs déterminés : informer, convaincre, émouvoir et faire vendre ou acheter…

Avoir recours à un traducteur spécialisé dans votre domaine est aussi primordial, car il est le mieux placé pour s’assurer de la pertinence de la terminologie utilisée. En outre, une mission de traduction fait souvent appel à plusieurs niveaux d’expertise que seul un chef de projet aguerri saura définir et déléguer adéquatement à des professionnels tels que le traducteur technique, marketing, financier, juridique ou commercial.

Si l’on devait résumer l’importance de la communication interculturelle en une anecdote, ce serait à travers l’incident diplomatique au cours duquel le gouvernement français en 1830, écrivit au président américain : « the French government demands… ». Le simple fait de négliger l’emploi du verbe « ask » suscita une réaction foudroyante de l’autre côté de l’Atlantique.

Confier ses traductions à un professionnel dans le cadre d’une stratégie d’exportation performante vers le Royaume-Uni
5 (100%) 1 vote