Traduction Impression Numérique

Français de Belgique et autres pays francophones

Si la diffusion de vos supports imprimés s’avère désormais un jeu d’enfants grâce à des entreprises spécialisées dans l’impression numérique de qualité optimale, à l’instar d’Helloprint, il faut malgré tout garder à l’esprit les différences linguistiques propres au pays dans lequel vous proposez vos services.

Viser les marchés francophones, un enjeu de taille à ne pas sous-estimer

Après avoir décliné avec succès tous vos supports imprimés (flyers, panneaux publicitaires, posters, merchandising divers et varié, cartes de visite, etc.) rédigés en français, vous vous dites sans doute que votre implantation dans les autres pays francophones sera simple comme bonjour. Il suffira de réimprimer les mêmes supports commerciaux et de les distribuer tels quels en Belgique, ou en Suisse, Québec, etc. Grave erreur ! Car la langue française se décline selon différentes variantes locales, lesquelles présentent chacune des disparités et des particularismes à respecter sous peine de perdre toute crédibilité.

Pour intégrer le marché belge, évitez d’avoir toutes vos frites dans le même sachet

Toutes les frites dans le même sachetÀ Bruxelles, afficher un menu de restaurant mentionnant un dîner à 19 h 00 ne fera que souligner votre méconnaissance du parler local. Ici, on déjeune le matin avant de partir travailler (inutile de parler de « petit-déjeuner » donc), le dîner étant le repas de midi. Et le soir me direz-vous ? Eh bien rien de tel qu’un bon souper devant une émission de la RTBF. Votre communication marketing, qu’il s’agisse d’un panneau à l’entrée de votre commerce, d’un prospectus, voire de votre brochure de présentation ou de votre impressionnant roll up de deux mètres de haut, ne sera qu’un coup d’épée dans l’eau si vous ne vous pliez pas à certaines règles propres au pays francophone dans lequel vous tentez de vous implanter. Ça vous goûte ?

La francophonie, un ensemble pluriel de millions de clients potentiels

La francophonie (soit l’ensemble des personnes et des institutions qui utilisent le français comme langue de première socialisation, langue administrative, langue d’usage, langue d’enseignement ou langue choisie), ce sont 300 millions de locuteurs, dont 235 au quotidien. Et si le français est aujourd’hui la cinquième langue la plus parlée au monde, derrière le mandarin, l’anglais, l’espagnol et l’arabe, elle devrait prendre la tête du peloton pour devenir la langue la plus répandue sur la planète aux environs de 2030. Inutile de préciser que votre communication imprimée, aussi parfaite soit-elle en français « de France », aura grand avantage à être déclinée dans ses variantes belge (5 millions de locuteurs), suisse (2 millions), québecoise (7,5 millions) et autres, par une agence de traduction professionnelle.

Nos traducteurs natifs de chacun de ces pays sauront transmettre votre message selon les termes qui conviennent, en utilisant les expressions courantes et en évitant les erreurs les plus grossières qui font passer certaines campagnes savamment préparées pour un simple démarchage commercial bas de gamme. Pour en savoir plus sur nos prestations, délais et tarifs, contactez BeTranslated : notre équipe de linguistes francophones se fera un plaisir de revenir vers vous rapidement et de vous proposer un plan d’attaque personnalisé.

Français de Belgique et autres pays francophones
5 (100%) 1 vote